Le célèbre distributeur de jeux n’avait guère fait évoluer son concept depuis la fin des années 90. C’est désormais chose faite, dans le cadre d’un cahier des charges imposant de conserver l’identité visuelle et de limiter la création de nouveaux éléments mobiliers, afin de permettre un déploiement rapide et économique sur l’ensemble du réseau existant.
Pas question par exemple de toucher à la couleur bleue ni au logotype. Pour autant, DESIGN DAY a su renforcer la marque en façade et créer un univers de style plus évocateur du jeu. Des leviers de modernisation en cohérence avec l’évolution du marché ont été identifiés autour des nouvelles façons de jouer et de l’interactivité.

Pas de grande révolution donc, mais un merchandising plus clair, plus séduisant, plus incitatif pour les primo-accédants et les non initiés. L’enseigne a été renforcée par l’adjonction d’une arche bleue qui valorise l’entrée et qui annonce l’actualité. A l’intérieur, les principaux axes d’amélioration ont consisté à renforcer l’espace caisse, à segmenter le linéaire, à dynamiser le fond du magasin avec un espace événementiel appelé M’Zone et à organiser le marché de l’occasion – un fort motif de fréquentation – au centre de la surface commerciale.
Micromania prolonge ainsi la partie, à l’heure où son principal concurrent connaît de sévères difficultés.